Mudwoman, de Joyce Carol Oates

19 nov
Mudwoman, de Joyce Carol Oates

L’histoire vite fait :
Meredith Neukirchen (appelée M.R), célibataire âgée d’une quarantaine d’années, est directrice d’une grande université. Elle a réussi grâce à son travail acharné, son obstination et sa droiture. Elle doit quotidiennement se battre dans ce milieu très masculin de pontes de l’éducation qui ne lui veulent pas que du bien…
Mais M.R a un secret : elle s’appelle aussi Mudwoman, car elle a été trouvée dans un marais quand elle était petite, abandonnée par sa mère folle et dévote… Lors d’une visite protocolaire liée au travail près d’un lieu de son enfance, les souvenirs vont venir la submerger, la faisant basculer dans la folie et détruire son chateau de cartes de vie normalisée.
Mudwoman, la guerrière,  remontera t-elle à la surface ou se laissera t-elle dévorer par la fragilité ?

Vous aimerez ce livre si…
<3 Vous êtes un(e) rescapé(e) de la vie <3 Vous êtes fan de Joyce Carol Oates <3 Vous vous laissez aller à perdre la tête quelque fois <3 Vous n’avez pas peur de l’eau <3 Vous  aimez bien les personnages complexes et un peu zinzins <3Vous évitez le déni <3 Vous aimez bien Laura Kasischke <3 Les histoires sur l’identité vous passionnent <3  Vous êtes assez solitaire <3 Votre film préféré : La Pianiste, avec Isaelle Huppert, de Michael Haneke <3 Le style vestimentaire vous importe peu quand vous rencontrez quelqu’un <3

Ne lisez pas ce livre si…
*** Vous faites beaucoup de cauchemars en ce moment *** Vous avez eu une enfance compliquée *** Vous trouvez que beaucoup de gens sont « bizarres »  ***Vous vous sentez seul(e) *** Vous ne supportez pas de ne rien comprendre  *** Les films de Kubrik du genre Eyes Wide Shut ou Orange Mécanique : vous détestez  *** Vous êtes « normopathe » comme l’héroïne ***  Un rien vous panique ***

Si ce livre était à goûter ce serait…
Un verre de vin rouge un peu trop corsé qui fait tourner la tête. Et rien à manger…

Si ce livre était à porter…
Un maillot de bain une pièce noir Eres, classique.

Si ce livre était à sentir / à toucher…
La douceur d’un bain de boue…

A qui offrir ce livre ?
A un(e) ami(e) qui aime les thrillers psychologiques.

Dans quelles circonstances j’ai lu ce livre :
Avec fascination et une pointe d’épouvante.

Taux d’addiction :
7
/10

Mon avis :
Il faut toujours être préparée avant un JCO (Joyce Carol Oates). Souvent, les personnages sont beaucoup trop abîmés pour les âmes délicates. Mudwoman, la survivante, l’amazone, petite fille abandonnée dans un marais s’en est sortie dans la vie mais à quel prix ? Au fur et à mesure, le vernis craquèle et on découvre un personnage hanté par ses souvenirs, qui sombre dans le bizarre, l’hallucination et la parano. Je suis devenue moi-même un peu tarée en lisant ce livre, je ne distinguais plus le vrai du rêve dans la vision de Mudwoman. A la fin, fatiguée par tant de remous psychologiques, je laissais refroidir une pizza alors que je mourais de faim : « Attends je peux pas manger tout de suite, il faut que je finisse ces 15 pages pour voir si ça se finit bien pour elle ou pas, laisse-moi dix min !!! »
Comment fait Joyce Carol Oates pour plonger si profondément et justement dans la noirceur des personnages ?

Le mot de la fin :
Ne niez pas votre passé où il vous rattrapera.

Si vous l’avez aimé vous aimerez :
Tigre, Tigre! de Margaux Fragoso
A Suspicious River de Laura Kasischke

2 Comment on “Mudwoman, de Joyce Carol Oates

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>