Au Bonheur des Dames, d’ Emile Zola, éd. Folio Classique

23 fév
au bonheur des dames emile zola

Au Bonheur des Dames, d’Emile Zola, éd. Folio Classique

 

L’histoire vite fait
La jeune Denise débarque à Paris avec ses frères pour aller travailler chez son oncle, qui possède un magasin de tissus dans le centre. En arrivant, elle tombe en pâmoison devant le premier grand magasin qui fait fureur  dans Paris Le Bonheur des Dames. Malheureusement, elle découvre que ce dernier est responsable de la faillite de son oncle qui par conséquent ne peut l’employer, et de bien des boutiques du quartier. Ironie du sort : elle trouvera une place de vendeuse au Bonheur des Dames…

Vous aimerez ce livre si…
<3 Vous aimez la mode <3  Vive le shopping <3  Vous aimez les romans d’apprentissage où la jeune brebis du début devient une gagnante <3 Le Printemps, les Galeries et le BHV n’ont pas de secret pour vous  <3 D’ailleurs vous appelez les Galeries Lafayette les « Galfa » <3 Ce que vous appréciez ce sont les descriptions qui donnent envie tant elles sont sensuelles (description d’une pêche ou d’un tissu de soie  par exemple) <3  Aaah, les romans d’amour, ça vous plaît ! <3 Vous suivez des comptes Instagram sur la ville de Paris <3

Ne lisez pas ce livre si…
*** Vous aimez l’action et l’aventure *** Vous détestiez le dessin animé Princesse Sarah *** Les descriptions à rallonge, merci bien *** Vous reprenez la lecture et comptez y aller doucement *** Vous ne supportez pas de faire les magasins  *** Pour vous, les femmes sont des êtres faibles et cupides *** Vous êtes claustro dans le métro et les grands magasins en particulier ***

Si ce livre était à goûter ce serait…
Un macaron à votre parfum préféré, avec un thé, en pause shopping.

Si ce livre était à porter…
Une robe de soie Second Empire pardi.

Si ce livre était à sentir / à toucher…
La douceur d’un tissu noble.

A qui offrir ce livre ?
A une copine accro au shopping qui a besoin de lire un peu sérieusement.

Dans quelles circonstances j’ai lu ce livre :
En deux mois finalement, qui ont été coupés par la venue d’un petit bébé dans ma vie. Ce livre restera donc à jamais lié à la naissance de ma fille (que j’aurais pu appeler Denise)…

Taux d’addiction :
96%

Mon avis :
J’ai redécouvert avec plaisir ce roman d’Emile Zola que j’avais lu adolescente. A la fois drame social et documentaire historique sur l’arrivée des premiers grands magasins à Paris et sur la disparition des petits commerces, c’est aussi un beau roman d’apprentissage avec une héroïne naïve et gentille à souhait, pour qui l’on éprouve directement de la compassion. J’ai adoré les portraits des clientes, qui seraient aujourd’hui toujours d’actualité… Ce sont les serial shoppeuses de l’époque, celles qui sont parfois atteintes d’une fièvre acheteuse incontrôlable. On suit les histoires des vendeurs/euses en coulisse les ascensions sociales de certain(e)s et la déchéance d’autres… C’est finalement semblable à nos histoires d’open space, c’est frais, c’est visuel, ça se lit comme on regarde un bon film d’aujourd’hui. Merci Emile.

Le mot de la fin :
Parisienne.

Si vous l’avez aimé vous aimerez :


3 Comment on “Au Bonheur des Dames, d’ Emile Zola, éd. Folio Classique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>